Voici le discours tenu par notre bourgmestre Isabelle lors des commémorations du 11 novembre :

Lors de notre pérégrination de monument en monument durant toute la journée de vendredi et hier encore à Hachy, nous avons entendu les enfants s’exprimer sur le concept de non-violence, thème qui avait été retenu cette année pour les commémorations de l’armistice. Nous avons entendu de très beaux messages. Il est évident que les enseignants ont pris soin de travailler ces interventions en lien avec une réelle réflexion sur le sens de la violence et de la non-violence.
Plusieurs messages tournaient autour du personnage de Gandhi. Il est heureux de constater que les grands sages de notre histoire sont toujours des référents. En effet, rarement égalé, Gandhi est le fondateur de la doctrine de la non-violence. Il préconisait la « désobéissance passive » pour lutter contre les discriminations. Il remporta de spectaculaires succès face à l’occupant britannique et mena son pays à l’indépendance.
La méthode de Gandhi serait-elle complètement dépassée ?
Actuellement, au vue des très nombreux messages de méchancetés qui circulent sur les réseaux sociaux, dans les médias ou tout simplement par mail, on a peine à croire que la violence s’arrêtera un jour. En particulier la violence verbale.
Or, la violence verbale est la première des violences et sans doute la plus oubliée. Contrairement aux violences physiques, les violences verbales ne laissent pas de traces visibles. Un coup de poing dans la figure laisse un bleu sur le visage, une parole méchante, laisse un bleu sur le coeur que personne ne voit.
De l’injure ponctuelle au harcèlement, les conséquences pour la victime peuvent aller aussi loin que pour toute autre forme de violence, elles peuvent être meurtrières voire suicidaires.
Alors, si pour les enfants, il est relativement facile d’expliquer la différence entre le bien et le mal, on déplore que pour les adultes la chose semble bien moins simple. Les dérapages verbaux, les maladresses d’interprétations, les provocations, les critiques gratuites et mensongères sont légions dans les médias et ailleurs.
Et il est surprenant de voir que le niveau de responsabilité des auteurs ne freine pas leurs élans agressifs. Où l’enchère va-t-elle s’arrêter ? Pourrait-elle être à l’origine d’un nouveau conflit ?
Je souhaite ici faire référence au livre d’Hélène L’Heuillet qui s’intitule « Tu haïras ton prochain comme toi-même » :
« La haine s’invite de nos jours dans les dialogues, et surgit au moindre désaccord, entre voisins, dans le couple, dans la famille, au travail, et bien sûr, de façon véhémente, en politique. Et ce nouveau discours de la haine produit nécessairement de nouvelles formes de violence. Les mouvements populistes et djihadistes seraient comme des effets de ce nouveau rapport à la haine allant jusqu’à la destruction et/ou l’autodestruction ». Fin de citation.

L’analyse d’Hélène L’Heuillet est vraiment interpellante et, en ce jour de commémoration, elle prend un sens qui peut faire froid dans le dos.
C’est pourquoi, on ne doit jamais cesser de se souvenir des effets de la haine entre certains pays qui ont marqué notre histoire. Cette haine qui a touché tous nos villages et sans doute toutes nos familles.
Les enfants ont pris le temps de réfléchir sur la violence et la non-violence. Nous, adultes, ne devrions-nous pas, nous aussi, nous interroger sur notre manière à régler certains conflits ? Gandhi n’est-il pas la preuve qu’à côté de la haine il existe des méthodes bien plus sages et tout aussi efficaces ?
Je terminerai par une phrase de Gandhi :
« La haine tue toujours, l’amour ne meurt jamais »

Rendez-vous le mercredi 15 novembre à 20h à la commune pour le prochain conseil communal. Voici l’ordre du jour :

  1. Examen et approbation du procès-verbal de la séance du 18 octobre 2017
  2. Vote des centimes additionnels au précompte immobilier (exercice 2018)
  3. Règlement-taxe sur la gestion des déchets issus de l’activité usuelle des ménages et des déchets assimilés applicable à partir du 1er janvier 2018 et pour l’année 2018
  4. Modifications budgétaires n° 2 (ordinaire et extraordinaire) du Centre d’Action Sociale de HABAY – Exercice 2017 : approbation
  5. Modification budgétaire 2017 de la Fabrique d’Eglise de Houdemont : examen et approbation
  • Budget 2018 de la fabrique d’église de Habay-La-Vieille: examen et approbation
  • Budget 2018 de la fabrique d’église de Rulles: examen et approbation
  • Budget 2018 de la fabrique d’église de Houdemont: examen et approbation
  1. Octroi de divers subsides ordinaires:( Académie de musique, Arc-Hab)
  2. Octroi à l’école libre Saint-Nicolas à HABAY-la-NEUVE, d’une aide financière pour l’organisation de la Fête de la Saint-Nicolas 2016 (avantages sociaux)
  3. Travaux d’équipement d’égouttage et de distribution d’eau du lotissement BERGUET, Chemin de la Fagne du Loup à Anlier : approbation du cahier spécial modifié (conforme aux prescriptions urbanistiques) des charges et du mode de passation
  4. Réfection de la toiture de la chapelle de l’ancien cimetière de Hachy : approbation du cahier spécial des charges et du mode de passation du marché
  5. Extinction de l’éclairage de 0 à 5h semaine et weekend de l’aire de jeux, rue des sports à Marbehan : approbation du devis présenté par ORES
  6. Offre d’ORES n° 20180629 concernant le remplacement de 2 luminaires avec lampes à mercure rue de Maou à Anlier (support n° 81600029) et rue des Ecoles à Houdemont (support n° 81601533) – complément au dossier 311226
  7. Vente de terrains communaux sis à HOUDEMONT, à la Société civile à forme de société coopérative à responsabilité limitée « VIVALIA en vue de l’implantation du futur centre hospitalier Région-centre Sud : accord de principe
  8. Vente d’un terrain communal sis Chemin de la Goutaine à Monsieur Jean-Louis MOREAU : accord de principe
  9. Achat de l’immeuble sis rue de l’Eglise 22/24 à Marbehan appartenant à Monsieur Jean-Claude CHARLIER: accord de principe
  10. Echange de terrains à proximité de Mageroy initié par Monsieur Charles POSTAL de VIRTON : accord de principe
  11. Planification d’urgence : approbation d’une convention de partenariat entre les Communes d’Etalle, Habay et Tintigny dans le cadre de la Planification d’Urgence et la gestion de crise
  12. Planification d’urgence : validation de la mise à jour du Plan Communal d’Urgence et d’Intervention
  13. Approbation – Sanctions administratives communales – avenant n°2 à la convention de mise à disposition de la Commune d’un fonctionnaire provincial en qualité de fonctionnaire sanctionnateur.
  14. Modification n°5 des statuts administratif et pécuniaire du personnel : modification de l’article 24 du statut administratif
  15. Désignation de Mme Pauline Balfroid en qualité de Conseillère en Aménagement du Territoire et Urbansime
  16. Ordre du jour de l’assemblée générale ordinaire de l’intercommunale IMIO qui se tiendra le 14 décembre 2017 à GOSSELIES : approbation des propositions de décisions y afférentes
  17. Assemblée générale ordinaire de l’intercommunale pure de financement de la Province de Luxembourg du 14 décembre 2017 à LIBRAMONT: examen et approbation des points repris à l’ordre du jour ainsi que des proposition de décisions y afférentes

A HUIS-CLOS

  1. Ratification de délibérations du Collège communal portant désignation d’enseignants à titre temporaire dans nos écoles communales
  2. Ratification des contrats de travail du personnel d’entretien et de surveillance du temps de midi dans les écoles communales

Vote et report de taxes

Si la taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques (IPP) a été reconduite à 7,3%, celle concernant le précompte immobilier a été reportée. Notre échevin Christophe Marquis a en effet reçu un appel le jour du conseil lui signifiant que notre commune ne pourrait sans doute plus fixer celle-ci à 2750 centimes comme décidé il y a quasiment 20 ans. Une circulaire ministérielle recommande en effet, sauf problème financier majeur de la commune, de limiter cette taxe à 2600 centimes. Christophe a donc demandé le report au conseil avant de revenir avec ce point le 15 novembre prochain. Il aura ainsi le temps de calculer l’impact de cette diminution pour la commune mais aussi pour vos portefeuilles.

Le réseau de chaleur du site du Châtelet alimentera 5 bâtiments

Etape importante pour le réseau de chaleur du Châtelet, le cahier des charges pour sa réalisation est voté aujourd’hui à l’unanimité. En l’absence de Nathalie Monfort, échevine de l’énergie, c’est Jean-Marc Devillet, échevin des travaux, qui présente le projet. La chaudière centralisée sera installée dans le hangar à côté de la brasserie du Châtelet et alimentera la mairie, la brasserie du Châtelet, l’hôtel du Châtelet, la crèche qui est en construction et la conciergerie. Les pellets consommés remplaceront plus de 45 000 litres de mazout annuels. Les pellets ont été préférés aux plaquettes pour des raisons de coût (du silo en particulier) et de logistique (accès des camions sur le site). Le budget total est de 350 000€ avec 89 000 € de subsides. Le permis est en cours, l’attribution du marché devrait avoir lieu en fin d’année pour permettre de réaliser les travaux dès le printemps 2018.

Avantages sociaux pour l’école Saint-Nicolas

Les avantages sociaux sont des subsides légaux octroyés par les communes pour compenser les montants moins élevés reçus dans les écoles du réseau libre par rapport à celui du réseau communal (exemple: si la commune offre un budget pour la Saint-Nicolas dans ses écoles communales, elle doit fournir une somme comparable pour le libre,…).
Faire respecter les lois, voilà bien un des rôles essentiels de nos élus! En stand-by depuis quelques temps, les avantages sociaux à l’égard de l’école libre Saint-Nicolas ont été approuvés à l’unanimité à cette séance. Deux avances de 7000 Euros ont ainsi été versées afin de répondre aux réglementations stipulant qu’une commune doit aider les écoles comme elle vient en aide aux écoles communales. Notamment en matière d’accueil des enfants lors des temps de midi. Des avances qui seront soldées dès les calculs précis effectués.

Subsides en vrac

Comme chaque année, le conseil a décidé d’octroyer un subside à l’ASBL Génération 80. Une aide de 600 Euros. Autre subside accordée, celle à l’ASBL des Ardents. Afin de pouvoir revoir quelque peu les plans de la future salle de gymnastique, le collège avait décidé d’ouvrir une enveloppe supplémentaire de 50.000 Euros. Le premier versement d’un peu plus de 18.000 Euros vient d’être versé.

Et aussi …

Sous l’impulsion de notre échevin des travaux, un nouveau cahier des charges vient d’être approuvés afin de rafraichir les peintures du l’église Saint-Nicolas de Habay-La-Neuve. Il en va de même pour la toiture du presbytère de Houdemont.

De nouvelles désignations ont également été approuvées par le conseil. Louis Bastin représentera la commune au sein de l’ASBL Agence et Développement Local Habay-Tintigny. Quant à Jean-Marc Devillet, il sera notre représentant au sein de l’Ancienne Gruerie-la forêt indivise.

Bienvenue à Jean-Luc Gillet

Ca y est le conseil affiche à nouveau complet. Suite à la démission de Pierre-Louis Uselding, le groupe Vouloir a dû opérer de nouveaux mouvements. Au jeu des chaises musicales, c’est Jean-Luc Gillet qui reprend la place de notre ancien échevin autour de la table du conseil. Son expérience dans diverses associations sera évidemment précieuse. Bienvenue à Jean-Luc et déjà merci pour son investissement.

Louis Bastin président

Autre changement, c’est notre nouvel échevin de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire, Louis Bastin, qui devient président de la Commission Locale de Développement Rural (CLDR). Louis représentera également notre commune aux diverses assemblées générales IDELUX et SOFILUX. Enfin, Christophe Marquis reprendra le siège de Pierre-Louis à la Maison du Tourisme. Bon travail à eux.

Convention signée

Elle aura fait couler beaucoup d’encre, elle est enfin signée… Elle, c’est la convention entre notre centre sportif du Pachis et la commune pour le cofinancement des travaux de rénovation. Une convention logique pour certains, inutile pour d’autres. Celle-ci consiste en un remboursement de 20 annuités de 11.250 Euros (total donc de 225.000 Euros) pour le remboursement d’une avance faite par la commune au centre. Cette avance non prévue au début des travaux est due en grande partie à l’évolution du budget de ceux-ci mais également aux subsides moins élevés qu’espérés.

Débattue longuement au conseil mais aussi au sein de notre groupe, la décision d’acter cette avance est nécessaire pour perdurer la bonne santé financière de notre commune. Aller puiser dans le fond de réserves à hauteur de 225.000 Euros était sans doute préjudiciable à court terme. Le groupe Vouloir a donc appuyé, dans ce dossier, la proposition de notre ancien échevin des Finances Pierre Bouillon.

Bientôt un skate-park

Une enveloppe de quelque 300.000 Euros est prévue pour Habay-La-Neuve afin d’équiper de diverses plaines de jeux et sites de loisirs les quatre coins du village. Après une première plaine dans le parc du Châtelet, un autre projet va voir le jour dans les prochains mois. Il s’agit d’un nouveau skate-park qui s’implantera juste à côté du Pachis. Coût des travaux estimé à plus ou moins 30.000 Euros. La suite du projet est à l’étude : une grande plaine de jeux place de la Liberté et une aire de jeux rue des Préponcés.

400 Euros pour le cercle horticole de Marbehan

Dans le cadre de son quarantième anniversaire, le cercle horticole de Marbehan organisera en mars 2018 l’assemblée générale provinciale de ces cercles. Afin de l’aider dans l’organisation, le conseil a décidé de lui octroyer une aide de 400 Euros.

MB2 : l’équilibre budgétaire est respecté.

Petit mot de notre nouvel échevin Christophe Marquis suite à la modification budgétaire 2.

A l’extraordinaire

Les ajustements réalisés sont nécessaires d’une part à la finalisation des projets en cours, et d’autre part au report des projets non encore adjugés, Nous retrouverons ceux-ci au budget 2018, ils ne sont donc nullement abandonnés. La balise d’emprunt est largement respectée et n’est pas dépassée. Le fond de réserves est quelque peu « renfloué » suite aux reports de certains projets au budget 2018. Le fond s’élève aujourd’hui à 357.084,10 Euros.

Recettes Dépenses Solde
Budget Initial, MB précédente 19.969.593,77 19.931.979, 79 37.613, 98
Augmentation 760.844,66 636.216, 72 124.627,94
Diminution 1.540.770,00 1.520.679,89 -20.090, 11
Résultat 19.189.668,43 19.047.516,62 142.151,81

A  l’ordinaire

Des ajustements ont évidemment été nécessaires au bon fonctionnement de l’administration. Quelques corrections dans les traitements suite notamment à des changements de barèmes sont à signaler. Une hausse parfois significative est à remarquer dans le fonctionnement, notamment dans des postes comme les frais de correspondance (obligation de tout envoyer par recommandé par le CoDT depuis 1 juin) ou encore des frais de gestion informatique. On note aussi des majorations de crédit dans les postes de non-valeurs. C’est une demande de notre DF qui compte faire un nettoyage conséquent en matière d’impayés. Les finances actuelles nous le permettent largement.

Au final, ce budget, après tous ces modifications, nous permet de dégager un solde de 110.672, 50 Euros. Et ce malgré une MB où les recettes (468.606,89) sont moindres des dépenses (528.563, 77). Notre MB témoigne donc de la bonne santé des finances communales. A noter encore que l’excédent à l’exercice propre calculé est de 422.351,02 Euros.

Bienvenue à Louis Bastin

Nouvelle séance quelque peu exceptionnelle pour notre groupe puisque c’est un nouvel avenant au pacte de majorité qui est venu débuter la soirée. Suite à la démission de Pierre-Louis Uselding pour raisons professionnelles rappelons-le, Louis Bastin a prêté serment ce mercredi devant le président Philippe Coton. Louis reprend les attributions de Pierre-Louis au collège. Bon vent à lui.

Jean-Luc Gillet : prestation remise.

Avant cette prestation, Jean-Luc Gillet aurait dû lui aussi prêter serment. C’est en effet lui qui numériquement prend la place dans le groupe de la majorité Vouloir au sein du conseil communal. Dans la précipitation de la démission de Pierre-Louis annoncée le 20 juillet, Jean-Luc n’a su se libérer pour ce mercredi 23/08. Il est vrai que les vacances étaient déjà réservées depuis longtemps. C’est donc tout naturellement le 20 septembre prochain qu’il viendra prêter serment. La table du conseil sera enfin au complet.

Subsides

Trois subsides ont été octroyés à nos sociétés lors de cette séance.

  • Le Syndicat d’Initiative de Habay obtient 600 Euros pour l’organisation de la traditionnelle bénédiction de la forêt du mois de septembre.
  • Le Théâtre Royal des Forges se verra recevoir une enveloppe de 500 Euros pour la réalisation de son décor éphémère dans le cadre de sa nouvelle réalisation : « Les mangeuses de chocolat ».
  • Le RSC Habay, récemment promu, va pouvoir rénover ses douches. Un subside de 2150 Euros leur a été promis à cet effet.

Travaux du Châtelet

Suite à cessation d’activité de la société en charge du lot 2 des travaux, le chantier du désormais ancien hôtel du Châtelet est à l’arrêt depuis quelques mois. Sous l’impulsion de notre échevin Jean-Marc Devillet, les principaux acteurs de ce projet se sont remis autour de la table. Une seule volonté commune : avancer. Ce mercredi donc, notre Echevin est revenu à la table du conseil avec de nombreux points à l’ordre du jour. Le cahier des charges de départ a donc été scindé en divers corps de métier afin de pouvoir terminer les différentes réalisations.

Bar perché : on avance

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre… Sujet à polémique depuis son arrivée sur la table, ce projet a une nouvelle fois fait débat. Si ce mercredi, le conseil ne devait décider que de la bonne tenue du cahier des charges en vue de et du mode de passation du marché, les discussions ont une nouvelle fois donné lieu à une bataille de chiffres.

A la décharge de la minorité, sans doute un peu de mauvaise foi, signalons que les documents placés dans le dossier par le personnel, n’était pas les bons puisqu’ils dataient du projet initial.

Pour revenir au vrai projet, actuellement sur la table et sur lequel le groupe Vouloir va clairement se pencher, un petit rappel s’impose…

  1. Le ministre Collin désigne la commune de Habay comme lieu potentiel d’accueil d’un bar perché au sein de son massif forestier. Il dégage tout d’abord une enveloppe de 1.500.000 d’Euros revue à 1.000.000 d’Euros dès les semaines suivantes (par le ministre et souhaité par le collège). Cette enveloppe ne peut servir qu’à cette réalisation ! Autre impératif : la commune doit ajouter 25% sur fonds propres à ce projet. Pas question donc des sommes d’1.450.000 auxquelles il faut encore ajouter 373.000 de frais… La réalité est inscrite dans le budget extraordinaire depuis la première modification il y a plusieurs mois : 994.259,66 de subsides pour 242.564,92 de part communale.
  2. Le projet ne se limite pas à un bar perché. Une zone « accrobranche » verra le jour à deux pas. Dire que ce n’est qu’un bar dans les airs est donc un peu réducteur…
  3. Ce prochain lundi, le 28/08, le Collège procédera à l’approbation du cahier spécial des charges et du mode de passation du marché (suivi de la délibération du conseil du 23/08) ainsi qu’à la désignation d’un auteur de projet. Contrairement donc à ce qui a été dit en séance du conseil, Idélux n’est plus partie prenante au projet.


Louis BASTIN et Jean-Luc GILLET

 

Ce mercredi 23 août, à l’ordre du jour du Conseil communal de Habay est inscrite une nouvelle modification du pacte de majorité. En effet, les  conseillers prendront acte de la démission en tant que conseiller communal de l’échevin Pierre-Louis USELDING pour des raisons professionnelles. Cette démission implique plusieurs changements au sein du Conseil et du Collège communal. D’une part,  pour occuper la place libérée au Conseil, le groupe « Vouloir » présente la candidature de Jean-Luc GILLET de Hachy, vice-président de l’ASBL « Pachis », complexe sportif et culturel depuis 2007, conseiller de l’Action Sociale et président du Groupe Action Surendettement (GAS) depuis 2013, administrateur du Club de Gymnastique Les Ardents, président provincial de la Fédération Francophone de gymnastique.

D’autre part, pour assurer les fonctions d’échevin de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire, du patrimoine, de l’économie, des dossiers subsidiés, du développement rural et de la mobilité, le Groupe « Vouloir » présente la candidature de Louis BASTIN de Houdemont, agriculteur à la retraite, conseiller communal depuis janvier 2007,  président de la Maison du Tourisme Haute Sûre Forêt d’Anlier et de l’ALE, Titres Services depuis 2013, membre depuis la même date de la Commission Communale de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM) et de la Commission Locale de Développement Rural (CLDR). Il est également membre du Parc Naturel Haute Sûre Forêt d’Anlier depuis sa fondation.

Outre des réunions de partage d’informations, Pierre-Louis USELDING et Louis BASTIN se sont aussi rendus ensemble dans différents cabinets ministériels concernés par les dossiers de Habay. La transition entre les deux échevins est donc assurée.

Le collège communal

20155916_10212445956771453_4025523077133467703_n20245680_10212445956851455_1801967825685671579_n

Peu de points à l’ordre du jour de cette séance pourtant importante pour notre groupe.

Pierre Bouillon cède sa place

Comme annoncé fin du mois de mai, notre grand argentier Pierre Bouillon a décidé de prendre un peu de recul. Pensionné depuis peu, il également cédé son écharpe d’échevin. Pas question pour lui pour autant  d’abandonner ses électeurs puisque Pierrot poursuit son travail autour de la table du conseil communal. Encore merci Pierrot pour tout ton engagement. La commune te doit beaucoup.

Christophe Marquis prête serment

Pour remplacer Pierre, notre groupe a décidé de faire confiance à Christophe Marquis (Houdemont). Son expérience de plus de 10 ans comme conseiller du CPAS, sa présence dans plusieurs associations et ASBL vont sans aucun doute lui permettre de poursuivre le travail bien engagé au poste d’échevin des finances. Culte, cimetière, forêt et agriculture, il promet de ne rien oublier ! Bienvenue à Christophe !

5 points d’entrée

Le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’on n’a guère laissé à notre nouvel échevin Christophe Marquis le temps de prendre la température de son nouveau poste. Lors d’une séance qui ne comptait que seize points, il aura la lourde tâche d’en présenter 5. Et notamment l’octroi de divers subsides. En voici le détail :

– 300€ sont octroyés à l’école communale de Houdemont pour la location de la salle « Au Soleil Levant » dans le cadre du traditionnel VTT.

– 1200€ sont octroyés à la Maison des jeunes pour l’organisation de la fête de fin des examens.

– 3100€ sont octroyés au Syndicat d’Initiative de Habay-la-Neuve pour organiser les festivités du 21 juillet et le feu d’artifice.

– divers subsides sont accordés à l’ASBL Arc-Hab.

A vos agendas…

La vente de bois est prévue le 19 octobre à 10h00

Régis Bodet au CPAS

Pour remplacer Christophe Marquis en tant que conseiller au Centre Public d’Action Sociale, le groupe Vouloir a décidé de faire confiance au citoyen de Hachy Régis Bodet. Bonne chance à Régis dans cette nouvelle aventure.

Pierre-Louis USELDING démissionne

Ce n’était pas à l’ordre du jour de ce conseil mais du dernier collège : Pierre-Louis Uselding a présenté sa démission comme conseiller communal et premier échevin. Elle sera mise à l’ordre du jour du conseil communal du 23 août, nous y reviendrons en temps voulu.

Le week-end dernier a été riche pour les enfants de Habay : vendredi réception de la plaine de jeux du Châtelet à Habay-la-Neuve, samedi inauguration de l’aire de jeux de Marbehan (terrain multisports, skatepark et aire de jeux) et dimanche inauguration de la plaine de jeux de l’école de Hachy, chouette projet porté par l’amicale de l’école et soutenu par la commune.

Bel été à tous les enfants, petits et grands !

Retrouvez toutes les plaines de jeux de nos villages sur le site internet communal : http://www.habay.be/loisirs-1/aires-de-jeux

IMG_20170625_125143 IMG_20170625_125132IMG_20170626_1305192017 06 27 LAvenir

Malgré un ordre du jour avec seulement 14 points au programme, plus de deux heures de débat ont été nécessaires à nos conseillers pour tenter d’accorder leurs violons. En vain parfois.

1. Un complexe du Pachis serein malgré les travaux

C’est une tradition, monsieur Vanden Berghe, expert-comptable, est venu présenter les comptes de l’ASBL de notre complexe sportif. Des  comptes quelque peu tronqués par les travaux débutés en septembre et donc la fermeture notamment de la piscine. Malgré ce « manque à gagner », c’est avec plus de 20.000 Euros de boni de trésorerie que l’exercice 2016 se clôture. De quoi contenter le président de l’ASBL, Philippe Coton, et bien évidemment notre échevin des finances en partance Pierre Bouillon.

2.  Restructuration des écoles communales

La diminution du nombre d’enfants dans nos 6 écoles communales a contraint le conseil communal à se positionner et aussi à prendre certaines décisions. Et ce malgré la discussion houleuse que le point a engendré. En effet, malgré un vote positif d’une représentante de la minorité à la Copaloc  (Commission Paritaire Locale) qui avait déjà traité du sujet, celle-ci revient de façon surprenante à la charge. Au terme de celle-ci, il a été décidé majorité contre opposition IC que les écoles seront rassemblées en deux entités et plus trois. Hachy et Habay-la-Vieille formeront une « première école », Rulles, Houdemont, Orsinfaing et Marbehan s’associant d’un autre côté. L’objectif est notamment la stabilité des effectifs mais aussi des directions pour un maximum de temps.

3. Accord avec la Province.

La Province du Luxembourg propose aux communes une aide ponctuelle en moyens humains mais aussi matériels afin de devenir encore plus efficaces le cas échéant. Habay n’a pas manqué de franchir ce pas. Un accord et une convention seront donc signés dans les prochains jours entre Habay et la Province allant dans ce sens.

4. La forêt indivise « se débloque » enfin

Pierre Bouillon va-t-il réaliser son dernier coup d’éclat dans quelques jours ? C’est en tout cas ce qu’il espère secrètement. A force d’un combat incessant, l’interminable dossier de la gruerie pourrait en effet trouver un épilogue, du moins en partie avant fin du mois. La commune pourrait en effet retoucher une partie de son dû de l’ordre de plus d’un million d’Euros. Tous les signaux sont au vert. Reste à espérer la signature du ministère des finances.